Retournement

Promesses d'épanouissement...
Les fleurs n'ont qu'une chose à faire. S'offrir à la lumière, les pieds sur terre...

Confinement : enfermement ?

Bien sûr,du côté pile, des angoisses, véhiculées par un réel que les médias nous mettent devant les yeux.

Bien sûr un changement de rythme, l'abandon de rituels, l'obligation de demeurer ici et maintenant sans l'avoir choisi.

Bien sûr je perds des libertés immédiates, les espaces qui sont habituellement les miens.

Mais, il y a l'autre face de la pièce.

Celle que jamais je n'avais le temps de retourner. L'autre côté du monde. L'autre aspect de ma vie. 

Je passe de l'extérieur à l'intérieur. J'explore ce qui domine en moi de ce côté là.

Je touche à une partie plus vulnérable. A l'enfant peut-être, si j'ose lui laisser la parole. Pleure-t-il, Crie-t-il ? Boude-t-il ? Joue-t-il ? Rit-il ?   Si je le laisse parler, il vit l'instant avec toutes ses émotions sans les refouler et il sait passer de l'une à l'autre. Il est au présent sans savoir de quoi sera fait demain.

 

Laissons vivre l'enfant en nous et surtout sans oublier d'être adulte, d'analyser aussi les causes profondes des situations dramatiques du monde. Le virus nous atteint aujourd'hui et nous fait prendre conscience de notre grande indifférence dans les siècles passés... indifférence à réfléchir à nos comportements, à nos individualismes... qui ont des conséquences sur le monde.

Le petit enfant fait une confiance totale à ses parents. En qui avons-nous confiance ? Qui nous apprendra à marcher, à mettre en oeuvre le meilleur de nous, dans une confiance que la Vie et l'Amour auront le dernier mot ? Qui ?

 

A travers une Parole, une médiation ?