Oreille en veille

Ecoute, écoute

Oreille en veille

Ecoute et se prête.

 

Bouche à l’oreille

Chuchote, chuchote,

Bouche à l’oreille

Chuchote secrète

 

Main, de La bouche

Recueille recueille,

Main de La bouche

Recueille des mots... cadeaux

 

Main dans Ta main

Glissent, glissent

Main dans Ta main

Glissent les mots sous la mine

Chemin de lettres se dessine...

 

Poème...

 

 

 Martine,

(Naissance de "Bouche à l'oreille")

 

 

 

 

 

 

 

émouvants coqueliquots... dansant dociles au vent...

M A I .... Mais...

Mais si le bonheur c'était aussi

s'émerveiller à la bonne heure

et dire merci à toute heure...

 

Mai, arc en ciel entre pluie et soleil !

 

 

miracle du printemps... 2016 !

Dimanche aux pâquerettes

 

 

Les pâquerettes se sont ouvertes

Oui, le miracle est arrivé

Dans ce passage printemps en fête

Toute la vie a explosé...

 

Où est l’hiver ?

T’en souviens-tu ?

La vie secrète

Cachée sous terre

Neige au dessus... ?

 

Les pâquerettes se sont ouvertes

Oui, le miracle est arrivé

Dans ce passage printemps en fête

Toute la vie a explosé...

 

Suis-je une fleur ouvrant son coeur

Ou bien un bulbe emprisonné

Souffrant en terre, lent à germer... ?

A quelle saison se joue ma vie ?

J’aimerais renaître, fleurir aussi...

 

Les pâquerettes se sont ouvertes

La vie ne peut plus reculer

En multitude se sont offertes

Discret mystère à méditer...

 

 

Martine,

près de la cabane d’Albert

le pas...

De l’impasse au passage,

 

Il n’est souvent

 

Qu’un pas… sage !

 

 

Martine,

 

  • Pissenlits

    Le soleil amoureux de la terre
    a lancé tes tapis de lumière ça et la dans les champs.... Un miel nouveau pour les abeilles, bouquets d'éclat pour les enfants....

  • coucou !

    Puisse ma foi garder mémoire
    de ce cadeau si prodigieux et dans l'hiver ou dans le noir savoir encore et toujours croire !

Sur le bonheur...

Sur le bonheur…

 

 

Le bonheur n’est pas

Un bouquet permanent d’éclatants artifices,

Il est  sillon, creusé dans l’ordinaire des jours.

Il n’est pas explosion de feux ardents,

Il est  cueillette de discrètes fleurettes.

Il n’est pas sonnailles tonitruantes,

Mais délicate écoute intérieure

D’une aimante Présence.

 

Le bonheur ?

C’est le choix de chaque instant

Le choix gourmand d'un amant

Toujours en quête, toujours marchant.

 

 

 

Martine

 

 

 

Tu es en moi...

 "Tu es en moi comme un enfant qui joue seul, à l'écart, dont on croit qu'il ne fait rien quand sa rêverie démêle des milliers de fils d'or, de cheveux d'ange". (Christian Bobin)

Bien cordialement,

Martine